FRAIS DE PORT OFFERTS EN FRANCE DÈS 100€ D'ACHATS

Comment pratiquer la méditation pour lâcher prise… avec une bougie ?

Une femme respire et déconnecte après une séance de méditation pour lâcher prise

Table des matières

Besoin de lâcher prise, de mieux gérer votre stress, ou simplement de retrouver un moment pour soi ? Alors la méditation à la bougie est certainement faite pour vous !

Idéale en cas d’angoisses récurrentes, et parfaite pour mettre tous vos sens en harmonie, la méditation à la bougie (ou Trataka), a toute sa place sur le blog bien-être d’AKARA !

Que vous pratiquiez déjà le yoga ou que vous soyez novice, cette méthode de méditation pour lâcher prise peut venir au secours de chacun et chacune, et vous apporter bien-être et sérénité.

Alors, sans attendre, découvrons le Trataka !

Qu’est-ce que la méditation Trataka ?

À quoi sert la méditation ?

Tout le monde connaît la méditation… Sans vraiment la connaître !

Pratique très en vogue ces dernières années, elle existe depuis près de 4 000 ans et on la retrouve dans de nombreuses cultures et religions asiatiques, comme le bouddhisme et l’hindouisme. Mais en quoi cela consiste exactement ?

La méditation est aujourd’hui majoritairement un entraînement de la pensée qui consiste à focaliser son attention sur le présent, à faire le vide, afin d’atteindre une relaxation profonde. 

De nombreuses variantes existent pour la pratiquer, mais le principe commun reste de fixer l’esprit sur un point précis, une pensée, afin d’éviter qu’il ne se disperse.

L’origine du Trataka et le concept de la méditation à la bougie

Ainsi, c’est cette idée de concentration de l’attention qui est utilisée dans la méditation à la bougie ou Trataka (en sanskrit : त्राटक, Trāṭaka ; « concentration oculaire »).

Celui-ci consiste à fixer un point ou la flamme d’une bougie afin d’atteindre un état de total lâcher prise.

Les origines du Trataka s’entremêlent avec celles du yoga et de la méditation en pleine conscience. Mais, pour les hindous, la vue étant notre sens le plus puissant, la méditation à la bougie représente la façon la plus efficace d’accéder à notre troisième œil, le chakra de l’intuition, de l’éveil et de la conscience.

Pourquoi les bougies sont-elles idéales pour lâcher prise ?

Mais alors, pourquoi utiliser une bougie pour ce type de méditation ?

Le simple fait de regarder la flamme vaciller et danser peut apporter du réconfort et nous plonger dans un état hypnotique. Cette visualisation calme la respiration et concentre l’esprit, la lumière attire le regard et facilite l’exercice.

Enfin, en utilisant une bougie parfumée au musc, un parfum puissant et enveloppant, nos sens travaillent ensemble pour créer une bulle de bien-être qui accompagne et soutient cette méditation pour lâcher prise.

Comment pratiquer la méditation à la bougie ?

Quelques recommandations avant de commencer la méditation Trataka

Afin d’être dans les meilleures dispositions pour pratiquer le Trataka, il est recommandé d’être à jeun, et de méditer au lever ou au coucher du soleil.

Installez-vous dans une pièce calme et peu éclairée, et disposez une bougie allumée à la hauteur de vos yeux à une distance atteignable le bras tendu (50 à 60 cm).

Assis en tailleur, installez-vous confortablement, le dos bien droit, la colonne alignée. Enfin, si besoin, ajoutez une brique de yoga ou un coussin pour garder le bassin ouvert et les genoux touchant (presque) le sol.

Bon à savoir : si vous portez des lentilles de contact, il est recommandé de les retirer.

Désormais, vous êtes prêts pour votre séance de méditation à la bougie. Celle-ci se déroule en deux phases.

Phase 1 : le regard extérieur ou « Bahir Trataka »

Bien installé face à la bougie (ou autre objet de fixation Trataka), détendez-vous et concentrez-vous sur votre respiration.

Fixez alors votre attention sur l’objet, et regardez la bougie le plus longtemps possible sans cligner des yeux. Des larmes peuvent apparaître, et sont sans danger. Laissez-les venir et couler.

Lors de vos premières séances, vous pouvez vous autoriser à cligner des yeux lorsque vous en ressentez vraiment le besoin.

Au bout de 3 à 4 minutes, ou lorsque vos yeux fatiguent, vous fermez-les pour entamer la deuxième partie de cet exercice de méditation. 

Phase 2 : le regard intérieur ou « Antar Trataka »

Dès que vos yeux se ferment, vous pouvez normalement visualiser l’image mentale de la flamme qui s’est imprimée sur vos rétines (d’où l’importance de faire l’exercice avec un objet contrasté, comme une flamme de bougie dans une pièce peu lumineuse).

Observez alors cette image mentale aussi longtemps que possible. Dès que celle-ci se dissipe, ou que votre esprit commence de nouveau à laisser entrer les pensées parasites, rouvrez les yeux pour recommencer la première phase. 

Vous pouvez rejouer ce cycle jusqu’à trois fois maximum, soit un quart d’heure de pratique.

Les effets recherchés lors d’une séance de méditation à la bougie

Le Trataka est un mode de méditation pour lâcher prise : faire couler vos larmes et vider votre esprit des tracas du quotidien, sont les deux effets immédiats lors de la séance.

La régularité de la pratique vous permettra de ressentir de plus en plus d’effets bénéfiques sur le long terme, et d’alterner les phases de manière plus efficace. 

D’ailleurs, il est préférable de toujours utiliser le même objet au cours du temps afin d’améliorer plus rapidement sa capacité de concentration.

Les bienfaits du Trataka : une méditation pour lâcher prise, mais pas seulement

Pour les yogis, le Trataka représente la sixième pratique de purification du corps et de l’esprit.

Ses bienfaits sont donc nombreux et tout autant physiologiques que psychologiques.

La purification oculaire

Le nettoyage par les larmes et la concentration sur un point fixe ont de réels effets bénéfiques sur vos yeux.

En effet, la méditation à la bougie agit comme un exercice de renforcement musculaire et peut, à long terme, améliorer vos performances oculaires. 

Enfin, dans notre monde hyper connecté, le Trataka offre un repos bien mérité à notre regard, loin des écrans et de leur lumière bleue ennemie de notre sommeil.

Ainsi, une séance de méditation pour lâcher prise avant d’aller dormir garantirait des nuits paisibles aux insomniaques.

La paix intérieure

Du côté de votre esprit, le Trataka apporte une détente immédiate et améliore votre état émotionnel.

Sur la durée, sa pratique améliorerait la capacité de concentration ainsi que la mémoire.

Pour les plus assidus qui souhaitent méditer quotidiennement, le Trataka irait jusqu’à vous aider à améliorer vos facultés d’expression et clarifierait la pensée.

Le Trataka est donc un moment privilégié pour vous occuper de votre bien-être, une méthode de méditation pour lâcher pris et retrouver la paix intérieure.

Namasté.

Crédits photos : Dylan Nolte, Eli DeFaria, Paolo Nicolello, L_B via Unsplash / AKARA