LIVRAISON OFFERTE EN FRANCE DÈS 100€ D'ACHATS | -10% sur votre 1ère commande via la newsletter

Dépression saisonnière : 4 secrets pour l’éviter

Ciel bas, nuages gris, chute du thermomètre et jours qui raccourcissent… Voilà la recette du cocktail idéal pour un coup de mou physique et moral.

En effet, il n’est pas rare qu’une certaine déprime s’installe à partir des mois d’octobre et novembre, et qu’elle persiste avec plus ou moins de force durant tous les mois d’hiver.

La dépression saisonnière, également appelée par les professionnels de la santé « trouble affectif saisonnier », est un trouble de l’humeur qui toucherait plus de 350 000 personnes en France durant l’automne et l’hiver. Mais saviez-vous qu’une variante estivale existe ? 

Plus forte qu’un simple « blues hivernal », la dépression saisonnière est à surveiller de près afin de prévenir une aggravation. Heureusement, des solutions existent pour s’en prémunir et la soigner au naturel.

 

La dépression saisonnière : définition et symptômes

 

La cause principale : la baisse de la luminosité

 

Directement liée à la diminution de l’ensoleillement et au raccourcissement des jours, la dépression saisonnière est, chez certaines personnes, totalement cyclique. 

Les symptômes, proches de ceux d’une dépression classique, reviennent chaque année à la même période.

 

les problèmes de sommeil sont un signe de la dépression saisonnière

 

Ces personnes particulièrement sensibles, voient donc leur horloge biologique perturbée par les changements dans le cycle jour/nuit. 

Pour rentrer dans le détail, c’est la mélatonine, hormone qui joue le rôle de neuromédiateur dans le cerveau, qui est impactée par cette baisse de la luminosité. Le rythme circadien est alors perturbé, et avec lui le moral, le sommeil…

À noter : les personnes les plus touchées par ces déséquilibres supportent généralement très mal le décalage horaire. En faites-vous partie ?

 

Test : les signes qui ne trompent pas

 

Angoisse, anxiété, troubles du sommeil, perte de motivation, difficultés de concentration, irritabilité, baisse de libido, problème de confiance en soi… sont autant de symptômes de la dépression hivernale.

Néanmoins, il est important d’être diagnostiqué par un professionnel de santé. 

En effet, si vos symptômes durent depuis plus de deux semaines et entravent votre vie quotidienne, alors n’hésitez pas à consulter votre médecin généraliste.

 

La dépression saisonnière se traduit par une baisse de motivation

 

Vous êtes en retard au travail tous les matins ? Vous vous isolez et refusez des invitations qui habituellement vous font plaisir ? Vous somnolez et n’arrivez plus à vous concentrer ? Grâce à un test sous forme de questions, seul un professionnel de santé à la capacité à mettre un diagnostique clair sur vos maux.

Il pourra également vous prescrire des remèdes pour lutter efficacement contre ce blues hivernal.

 

Les traitements naturels contre la dépression saisonnière

 

Des séances de luminothérapie

 

À défaut de pouvoir s’autoriser de longues balades au grand air et des séances de bronzette en terrasse, la luminothérapie est une bonne alternative.

Prouvée scientifiquement dans la lutte contre la dépression saisonnière, la luminothérapie consiste à s’exposer de manière intensive chaque jour à un flux de lumière vive pendant un temps donné.

Elle permet notamment de réajuster la fameuse mélatonine qui s’occupe de gérer les cycle jour/nuit dans notre cerveau. 

En apportant de la lumière via la rétine, on peut en quelque sorte « recharger les batteries ».

Alors lunettes, réveils qui simulent le levé du jour ou lampes… Parlez-en à votre médecin pour trouver la solution qui vous convient.

 

Faire le plein de vitamine D

 

La vitamine D est un allié important de votre santé en hiver. En effet, elle stimule le système immunitaire et favorise la production de sérotonine, l’hormone du bien-être.

La seule solution pour stocker la vitamine D ? Exposer son visage et ses bras dès que possible.

 

Stocker la vitamine D contre la dépression saisonnière

 

Alors n’hésitez plus à prendre le temps d’une pause au moindre rayon de soleil hivernal !

L’alimentation va elle aussi jouer un rôle pour vous permettre de compléter cet apport : poissons gras, produits laitiers… Faites-vous plaisir ! En plus, bien manger est excellent pour le moral.

 

Le coup de pouce des fleurs de Bach

 

Les fleurs de Bach sont des élixirs fabriqués à base de plantes, réputés pour leur action bienfaitrice sur nos humeurs.

Sans danger, sans effet indésirable, les fleurs de Bach se présentent sous forme de goutte à goutte et peuvent être utilisées pour rebooster le moral pendant les coups de blues hivernaux.

Ainsi, quatre d’entre elles sont particulièrement recommandées : Walnut, Musard, Star of Bethléem et Hornbeam.

Néanmoins, n’hésitez pas à demander conseil à un naturopathe qui saura vous orienter vers la solution la plus adaptée pour vous.

 

Chouchoutez-vous !

 

Le dernier secret des gens heureux en hiver ? Adapter ses habitudes à cette saison et prendre soin de soi.

En effet, l’hiver la nature ralentit son rythme et entre dans une phase de calme pour préparer sa renaissance au printemps.

Aucune raison donc pour que nous n’en fassions pas autant ! Profitez de ces quelques mois pour vous recentrer sur vos émotions. C’est la période idéale pour l’introspection et les bilans.

 

Le cocooning contre la dépression hivernale

 

Il fait froid dehors ? Voici la meilleure excuse pour vous octroyer un moment cocooning : dans un bain ou sous le plaid, prenez un livre et évadez-vous… Et n’oubliez pas d’ajouter un peu de chaleur à l’ambiance avec une bougie AKARA !

 

La dépression saisonnière estivale : késako 

 

Dépression au printemps : les symptômes

 

Le saviez-vous ? La déprime saisonnière peut également toucher certaines personnes… en été !

Les symptômes ne sont pas aussi puissants qu’une dépression hivernale, mais parfois, le regain d’énergie et d’enthousiasme que nous attendons tous au printemps n’est tout simplement pas au rendez-vous.

Irritabilité, insomnies, baisse de l’appétit… Les symptômes auraient pour cause principale la chaleur et/ou l’humidité.

Par ailleurs, le retour de la saison des amours, les départs en vacances en famille pourraient également ramener certaines personnes à leur propre solitude.

 

Comment éviter la dépression saisonnière en été ?

 

Pour éviter de connaître cet épisode désagréable aux beaux jours, les médecins conseillent de s’abriter de la chaleur. Douches et bains frais, balades matinales aux heures les moins chaudes… 

 

Encore une fois, le secret reste de vous écouter et de prendre soin de vous.

 

 

Crédits photos : Ben Blenner-Hassett, Lux Graves, Radu Florin, Priscilla Dupreez via Unsplash.